window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'UA-113130032-3'); Actualités - Bureau Cogi
Responsive menu
067/21 61 01
Fax: 067/22 09 63
Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h00

Actualités

Préparer votre entreprise à l’après-coronavirus : que pouvez-vous déjà faire ?

L’impact du coronavirus sur les entreprises et le commerce à Bruxelles est considérable. C’est également ce que reflètent les chiffres du 1819, le service d’information pour les entreprises bruxelloises qui, pendant la période du confinement, a déjà reçu quelque 12 000 appels et des milliers d’e-mails d’entrepreneurs qui souhaitaient savoir comment ils pouvaient se sortir de cette situation difficile.

La plupart provenaient des premiers secteurs à avoir dû fermer en raison des mesures de confinement : l’horeca, le commerce et la distribution, les services, etc. La majorité des demandes concernait des indépendants qui se demandaient quelles mesures de soutien financier étaient prévues.

Même si votre activité est totalement dans l’impasse, il y a plusieurs choses que vous pouvez faire dès à présent pour limiter les pots cassés.

VEILLEZ À RESTER JOIGNABLE

Mettez votre site web à jour, donnez-lui éventuellement un coup de frais, mais, surtout, indiquez-y si vous proposez encore des services. Pensez par exemple aussi à corriger les horaires d’ouverture sur votre page Google « My Business » ou sur vos réseaux sociaux et à faire transférer les appels de votre téléphone sur votre GSM pour que vos clients puissent continuer à vous contacter.

SOIGNEZ VOS CLIENTS

Si vous disposez d’une base de données clients, donnez-leur de vos nouvelles ou encore mieux, contactez-les personnellement . Écoutez-les. Soyez empathique et curieux. Posez des questions sur leur contexte actuel et sur ce qu'ils font. Que pouvez-vous faire pour les aider ?
Informez-les sur d’éventuelles nouvelles actions, encouragez-les à déjà acheter des chèques-cadeaux ou expliquez-leur ce que vous comptez organiser à l’avenir. Vous pouvez également leur demander quels services ils apprécieraient trouver après la crise. De nombreux entrepreneurs ne veulent pas contacter leurs clients parce qu'ils pensent que cette approche n’est pas appropriée à ce moment. D'autres craignent qu’ils s’imposent de trop. C’est faux ! Dans tous les cas, rester aux abonnés absents n’est pas une option.

N'OUBLIEZ PAS VOS COLLABORATEURS

Cela vaut d’ailleurs aussi pour les personnes qui étaient sous contrat avec vous. Appelez-les, demandez comment cela se passe pour eux. Soyez honnête sur la situation de votre entreprise, mais ne soyez pas défaitiste. Expliquez-leur ce que vous comptez faire (voir ci-dessous). Même si vous êtes vous-même stressé concernant l’avenir de votre entreprise, il est crucial d’admettre vos inquiétudes pour les aider à être productifs. Osez leur demander de l’aide. Qui sait ? Peut-être auront-ils des idées brillantes pour sauver votre entreprise (et leur emploi).

RÉFLÉCHISSEZ À UN PLAN B

AMÉLIOREZ LE FONCTIONNEMENT DE L'ENTREPRISE

Mettez à profit ce temps supplémentaire pour réfléchir à votre stratégie et aux améliorations que vous pouvez prévoir pour votre entreprise. Pourriez-vous proposer vos services de manière différente aux clients pour éviter d’être complètement à l’arrêt ? Est-ce possible d’envisager des livraisons à domicile ? Allez-vous offrir vos services ou produits sur des plateformes en ligne existantes ou opter tout de même pour la création de votre propre boutique en ligne ?

C’est aussi le moment idéal pour analyser et revoir en profondeur votre business plan. La mise en place de nouveaux services en soi n’est pas inutile, mais pensez à répondre aux véritables besoins des clients (économies, fraîcheur, rapidité de livraison, service à la demande). Demandez dès à présent les offres de prix nécessaires si vous pouvez entreprendre des démarches concrètes, cela vous permettra plus tard d’avoir peut-être deux coups d’avance sur la concurrence.

Ensuite, examinez s’il est possible de travailler avec d’autres entrepreneurs (lancer ensemble une campagne de financement participatif ou proposer de nouvelles initiatives commerciales. Vous ne pouvez peut-être pas vous voir, mais un coup de téléphone est vite passé?). N’hésitez pas à glaner sur les réseaux sociaux les bonnes idées qui vous aideront à innover ou à assurer la continuité de votre entreprise. Par exemple, si vous êtes actif dans l’horeca, laissez votre système de réservation ouvert et invitez vos clients à vous soutenir en effectuant maintenant une réservation pour plus tard.

Revoyez également vos processus d’entreprise : où pouvez-vous améliorer l’efficacité ? Quelles sont les tâches que vous avez laissées de côté par manque de temps et auxquelles vous pouvez enfin vous atteler ? Y a-t-il des choses que vous pouvez automatiser et qui vous permettraient de limiter des coûts inutiles ? Saisissez l’opportunité qu’offre cette période plus calme pour vous mettre en ordre au niveau administratif ou, par exemple, faire l’inventaire de votre stock.

ÉTABLISSEZ DES SCENARIOS FINANCIERS

Redistribuez également votre budget et réfléchissez à ce que vous pouvez faire de votre côté pour éviter des problèmes de paiement à court terme et organiser des liquidités supplémentaires pour votre entreprise. Il est dès lors intéressant de réaliser le plus rapidement possible une évaluation réaliste de vos finances. Listez pour les prochains mois les revenus et dépenses attendus (prévoyez 3 scénarios : optimiste, prudent, catastrophe) et identifiez où se trouvent les coûts élevés. Déterminez par exemple les postes sur lesquels vous pouvez faire des économies, à qui vous pouvez demander un report du paiement, comment stimuler les futurs achats des clients ? Il peut être judicieux d’offrir une réduction en cas de paiement plus rapide ou de demander aux clients s’ils seraient prêts à verser un acompte.

Y a-t-il des tâches que vous pouvez effectuer vous-même et qu’il est donc inutile de sous-traiter ? Y a-t-il des contrats que vous pouvez mettre temporairement en suspens ou renégocier, comme des contrats de leasing, etc. ? Pouvez-vous négocier avec le bailleur de votre bâtiment ? Appelez aussi votre comptable, vos fournisseurs et la banque et demandez quelles sont les possibilités.
Attention : n’essayez pas d’économiser sur le personnel. Lorsque le virus sera maîtrisé, vous aurez plus que probablement bien besoin de tout le monde…

SOIGNEZ VOTRE COMMUNICATION

Enfin, pensez à la communication et au marketing : pourquoi ne pas utiliser ce temps libre pour mettre au point une toute nouvelle identité visuelle, réfléchir à de belles actions marketing ou publier du contenu inédit sur votre site web ? Gardez à l’esprit que, aujourd’hui plus que jamais, vous devez vous démarquer des entreprises ou commerces similaires.
Intéressez-vous aux moyens de communication qui sont actuellement les plus rentables. L’idéal pour le moment est d’investir dans des publicités numériques ou les réseaux sociaux, car cela vous permet de passer très rapidement à la vitesse supérieure et de mesurer les résultats. Étant donné que la plupart des entreprises ont le réflexe, pendant une crise, de couper dans leur budget marketing, il est souvent plus judicieux de continuer à faire de la publicité : en effet, votre publicité sera alors plus visible qu’en temps normal et rapportera donc plus. À long terme, c’est sans le moindre doute une tactique intelligente. N’hésitez pas non plus à négocier sur le prix et planifiez déjà les publicités pour les mois à venir !

Et finalement, n’oubliez pas de vous approvisionner dès maintenant en savon pour les mains, en gel désinfectant et en mouchoirs en papier. Lorsque la situation sera revenue à la normale, vos clients verront que vous vous souciez de leur santé.

ÉLARGISSEZ VOS CONNAISSANCES

Pendant cette période marquée par l’épidémie de coronavirus, l’apprentissage en ligne est accessible à tous, ou presque. Maintenant que vous travaillez vraisemblablement en grande partie de la maison, les possibilités pour élargir vos connaissances et compétences ne manquent pas. À l’heure actuelle, de nombreuses plateformes d’apprentissage proposent en effet l’accès gratuit à leur offre de formations en ligne.

Veillez également à ce que vos collaborateurs puissent suivre des formations et améliorer leurs connaissances à l’aide d’outils numériques.
Dans cet article, nous vous avons d’ailleurs proposé un tour d’horizon des MOOC ou podcasts intéressants pour assouvir votre soif d’apprendre !

Lorsque la tempête sera passée et que le monde aura retrouvé son rythme, vous pourrez constater les effets durables de ces conseils sur votre entreprise. N’oubliez pas que le 1819 reste à votre disposition pour répondre à toute question concernant le coronavirus. Nous vous renverrons éventuellement vers d’autres organismes qui pourront davantage vous aider par rapport aux conséquences économiques ou qui pourront vous soutenir pendant cette période d’après-coronavirus.

Nous vous souhaitons bon courage et beaucoup de succès pour la suite !

Auteur: 1819-Katia Brouwers

Ecrit par le 1819, le service régional qui informe, conseille et oriente gratuitement les entrepreneurs dans la création et le développement de leur activité à Bruxelles: Article original

Lundi, 20 avril 2020

Retour